L'Institut offre plusieurs cours de 15 heures et 30 heures, en plus du format courant de 45 heures.

Tous les cours de premier cycle sont ouverts aux auditeurs et auditrices libres, i.e. qui ne souhaitent pas suivre un programme universitaire.

Il suffit de s'inscrire au moins deux semaines avant le début du cours et d'acquitter les frais d'inscription et de scolarité.

Pour plus de détails, voir :
• auditeurs et étudiants libres;
• modalités d'inscription.

Brigitte Achard,
bureau des études,
publicité et promotion
514) 739-3223 poste 323
brigitte.achard@ipastorale.ca

Anne-Marie Truong,
responsable de la comptabilité
(514) 739-3223 poste 322
comptabilite@ipastorale.ca

Laurence Lussier,
secrétaire-réceptionniste
reception@ipastorale.ca

Institut de pastorale
2715, chemin de la Côte Sainte-Catherine, Montréal (Québec), Canada, H3T 1B6

courriel: secretariat@ipastorale.ca

courriel :

secretariat@ipastorale.ca

tél.: (514) 739-3223 #323 télécopieur: (514) 739-1664

webmestre :

Francine Robert

accès à l'Institut de pastorale
2715, chemin de la Côte Sainte-Catherine, Montréal (Québec), Canada, H3T 1B6

comité à la vie étudiante

page d'informations
envoyer un courriel


Qu'est-ce que
l'Institut de pastorale ?

Quelle laïcité ?

Bruno Demers, o.p., avec Yvan Lamonde

Collection « Dialogues » nº 5
MÉDIASPAUL, septembre 2013, 120 pages. 19,95$

 

« Pour vivre selon ses convictions, chaque personne peut jouir d’un maximum de liberté dans la mesure où cette liberté respecte celle des autres.

L’État doit donc garantir aux individus que leurs conceptions de la vie qui ne briment pas autrui, ne soient pas limitées dans leur expression sociale. »

Bruno Demers est dominicain, théologien et professeur à l’Institut de pastorale des dominicains de Montréal. Il détient un doctorat de l’Institut catholique de Paris.
Ses travaux se situent au carrefour des sciences humaines, de la philosophie et de la théologie.

« La cohésion sociale ne peut venir d’une communautarisation de la société, d’une valorisation première des différences. Une telle approche consacre les différences et maintient l’absence d’une culture civique commune.

Pas plus que la démocratie, la laïcité n’a à être “ouverte” ou “inclusive” ».

Yvan Lamonde est historien des idées au Québec. Il occupe la Chaire James McGill d’histoire littéraire et culturelle comparée du Québec. Lauréat du Prix du Gouverneur général, il est aussi membre de l’Académie des lettres du Québec et de l’Académie des arts, des lettres et des sciences du Canada.

 

Accès à la page de Bruno Demers, o.p.